Le site communautaire du dropshipping

10 bonnes questions pour choisir son fournisseur en drop-shipping

Lorsqu’un e-commerçant souhaite se lancer dans le dropshipping, il doit choisir avec attention la plateforme avec laquelle il va travailler car il lui confie au moins partiellement son activité. S’assurer que son partenaire est fiable est stratégique puisque c’est toute la relation de confiance avec les clients finaux qui en découle. Petit tour d’horizon des 10 bonnes questions à se poser pour choisir une plateforme de dropshipping.

1- Est-ce que votre prestataire fait de la vente directe ?
Un des enjeux majeurs du modèle économique réside dans la maîtrise et la propriété du parc client. Si le prestataire retenu pratique également la vente en B TO C, vous prenez le risque qu’un jour ou l’autre celui-ci ré-exploite votre fichier client et aille démarcher directement vos clients. Dans ce cas, assurez-vous qu’il vous propose une convention de partenariat.

2- Met-il à disposition des catalogues produits complets ?
Pour vous faciliter l’intégration des fiches produits, vous devez vous assurer que votre partenaire met bien à disposition toutes les informations nécessaires à une activité de vente en ligne (libellé des articles, description, photos,… mais aussi poids des articles, prix de vente généralement constaté, prix d’achat, TVA, etc…) Même si vous devrez retravailler les descriptifs pour éviter le « duplicate content », il est fondamental de disposer de la matière nécessaire à l’établissement de votre catalogue.

3- Votre fournisseur est-il facilement joignable ?
N’oubliez pas en effet que c’est sur lui que repose votre business. Si vous ne parvenez pas à le joindre, vous risquerez d’être mis en défaut lorsque votre client final vous demandera de l’information sur des produits ou des suivis de commande. Nous vous invitons à vous assurer que le numéro de téléphone, les mentions légales, etc… sont bien visibles sur le site. Renseignez-vous aussi sur la société et, à l’occasion, rendez-leur visite dans leurs locaux.

4- Renseignez-vous sur les délais de livraison
Outre qu’il est désormais légalement obligatoire de préciser à ses clients une estimation des délais de livraison pour chaque commande effectuée, rappelez vous que cela peut également avoir un fort impact sur vos ventes. Effectivement un délai de livraison trop long est souvent un facteur de non finalisation d’une commande. Renseignez vous également sur le(s) pays d’expédition des produits afin de vérifier que les délais annoncés soient en adéquation avec une certaine réalité physique (une livraison sous 48H pour un produit expédié depuis la Chine reste hautement improbable).

5- Avez-vous accès aux stocks en temps réel ?
Il est désagréable pour un client final de passer commande puis d’apprendre, à posteriori, que les articles sont en rupture. Nous vous invitons à vérifier auprès de votre prestataire que vous pouvez accéder aux stocks en temps réel, de préférence par des modules automatisés pour éviter d’avoir à contrôler plusieurs fois par jour que les produits sont disponibles.

6- Demandez-vous quels sont les outils commerciaux mis à disposition par la plateforme partenaire.
Pour appuyer votre développement commercial , vous serez amené à solliciter de votre fournisseur des actions commerciales (bannières, promotions,nouveautés,goodies,etc…) qui viendront renforcer vos ventes. Interrogez votre partenaire pour lui demander s’il peut vous mettre à disposition ce type d’outils commerciaux.

7- Si vous vendez sur les places de marché, votre prestataire accepte-t-il d’imprimer votre bon de livraison ? Quel nom d’expéditeur figure sur le colis ? Y-a-t-il des numéros de suivi ?
Demandez à votre fournisseur en dropshipping s’il accepte d’imprimer des bons de livraison et de les glisser dans les colis expédiés en votre nom. Par exemple, en vendant sur les places de marché, vous avez souvent l’impératif de glisser dans le paquet un BL (Bon de Livraison) spécifique. Assurez-vous également que les colis soient expédiés de façon anonyme. Enfin, demandez à votre prestataire de vous fournir de façon impérative les numéros de suivi des colis pour pouvoir garder la maîtrise de vos flux de commandes.

8- Quel est le niveau de concurrence sur les produits distribués ?
Le dropshipping en France a commencé à se développer dans le secteur de la lingerie fine et jouets pour adultes (canal de vente plutôt discret), ce qui a contribué à créer une concurrence considérable entre revendeurs. Du coup, les politiques tarifaires y sont complètement aléatoires et incohérentes. Sur les autres marchés en dropshipment, encore peu développés mais beaucoup plus structurés, il existe encore de nombreuses places à prendre. Interrogez-vous donc sur le marché qui vous intéresse et faîtes une étude de la concurrence (nombre de revendeurs, politiques tarifaires, marges, etc…)

9- Votre prestataire est-il basé en France et respecte-t-il la réglementation européenne ?
Très souvent, en épluchant des listes de fournisseurs en dropshipping, vous trouverez des pseudos prestataires asiatiques plus ou moins fiables, dont les produits ne respectent pas les réglementations en vigueur. En travaillant avec ces sociétés, soyez conscients que les livraisons et le SAV peuvent venir impacter considérablement votre marge. Au-delà de ces problèmes de fiabilité, vous encourez le risque de vendre des produits non conformes et, de fait, vous attirer un certain nombre de problèmes. En effet, c’est votre responsabilité d’importateur qui sera engagée (conformité, normes, droits de douane, TVA, etc…). Demandez également à votre fournisseur si les produits proposés à la vente ne font l’objet d’exclusivité territoriale. En effet, il peut arriver que des produits puissent être proposés à la vente en France uniquement mais pas dans les autres pays pour des raisons de norme ou de contrats de distribution.

10- Enfin, interrogez votre plateforme de dropshipping sur les conditions pour rejoindre le programme revendeur (droits d’entrée, licence, etc…)
Certaines plateformes de dropshipping acceptent aussi de travailler avec des particuliers. C’est un impératif pour éviter que l’on retrouve nos produits n’importe où, dans des conditions commerciales défavorables aux revendeurs.

Choisir un prestataire dans une liste de dropshippers n’est pas facile. Si vous voulez travailler sereinement, prenez simplement le temps de vous poser les bonnes questions.

Similar posts
  • Dropshipping, le e-commerce pour débu...  » Avec le dropshipping on ne peut vendre que des produits chinois avec des délais de livraison d’un mois ! «  « Le dropshipping c’est 5% de marge et 25% de charges » Il est des idées reçues desquelles il est parfois compliqué de se détacher et au cours de ces dernières années, force est de constater [...]