Le site communautaire du dropshipping

Vaut-il mieux dropshipper ou acheter du stock ?

Lorsqu’il s’engage dans une démarche de création d’un site e-business en négoce, le webmarchand s’interroge souvent sur l’intérêt du dropshipping face à l’achat de stock pour la constitution de son catalogue. De prime abord, les marges réalisables dans un process d’achat / revente semblent plus « alléchantes » que dans le cas du dropshipping. Or, en regardant de plus près le retour sur investissement, la solution n’est peut être pas si évidente que cela.

Comparatif d’un catalogue en achat de stock ou en dropshipping.

Tout en euros ACHAT DE MARCHANDISE DROPSHIPPING
Nombre de références 500 500
Coût Unitaire HT / réf 25 25
Nombre d’exemplaire / réf 2 2
IMMOBILISATION DE TRÉSORERIE 25000 0
Coefficient marge 2.5 1.5
…soit en % 60% 33%
Durée de rotation du stock en mois 12
Taux d’intérêt financement du stock 3% 0%
Côut du financement du stock 300 0
Abonnement annuel 0 300
PROFIT BRUT GLOBAL EUR 37 200 EUR 12 200
CAPITAL A RISQUE EUR 25 300 EUR 300
RETOUR SUR INVESTISSEMENT 1.5 40.7

Avertissement : Le comparatif ci-dessus minimise le coût réel d’un catalogue ebusiness en achat/revente. En effet, il n’intègre pas les frais fixes de structure lié à une activité commerciale de vente en ligne (stockage, frais de port sur l’approvisionnement, préparation de commandes, emballages, etc…) mais se concentre uniquement sur le catalogue

Bien que minimisé, l’investissement initial de l’entreprenaute pour présenter une gamme (même limitée à seulement 500 références dans notre exemple) est à la fois coûteux et constitue un risque financier important pour le webmarchand.
Lorsqu’il créé un site e-business, le revendeur ignore si l’ensemble de ses stocks seront écoulés et sous quel délai.
A partir de ce simple exemple, on observe aussi que, pour des ventes événementielles (fête des mères, noël,saint valentin,etc…), l’immobilisation de trésorerie en stock permanent risque de rendre difficile (pour le webmarchand qui achète sa marchandise) une entrée de gamme complémentaire pour les ventes ponctuelles.
Pour minimiser le risque financier, l’offre dropshipping est probablement la solution la plus sécuritaire puisqu’elle évite de se préoccuper des invendus ou de la logistique. La différence de retour sur investissement est suffisamment flagrante. Travailler avec une plateforme de dropshipping, c’est aussi une façon d’être présent à l’occasion des ventes événementielles dont on sait qu’elles constituent de formidables leviers de business.